Rechercher

Si tu Feels pas le français, tu ne seras jamais Franco

Dernière mise à jour : sept. 30

Etre francophile (ou Franco Feels) c'est un état d'esprit, un écosystème qui se travaille tous les jours.


Apprendre une langue c'est long et exigeant. Cela demande beaucoup d'efforts, d'exercices, de répétition et d'apprentissage. Particulièrement avec une langue difficile comme le français.


Face au challenge, être guidé par un professionnel c'est utile, même essentiel mais connaissez vous la clé du succès pour réussir malgré ces difficultés? C'est simple... on l'appelle le feeling !


Mais avoir le feeling pour le français c'est quoi?


C'est ne pas regarder la langue comme de la grammaire mais comme un outils de communication. Oui, il y a des règles et des exceptions mais l'essentiel c'est d'apprendre à utiliser spontanément et naturellement la langue. Ce n'est pas grave si vous faites des erreurs tant que c'est possible de parler avec un natif.


C'est connaitre et utiliser les produits culturels francophones pour s'immerger.

Ecouter de la musique en français, regarder des films et des séries francophones sur la plateforme gratuite TV5Unis ou sur Netflix etc, regarder des sketchs d'humour de Sugar Sammy, Paul Taylor ou Sebastian Marx sur Youtube, lire des BD comme Paul au parc, Astérix, Tintin ou Aya de Yopougon. En bonus : en écoutant activement des vidéos, vous apprenez la musique de la langue et des expressions naturelles.


C'est s'informer en français : lire Radio Canada ou le Monde, écouter le journal en français facile de RFI, regarder des vidéos sur l'application "apprendre" TV5 Monde, regarder la (très bonne) chaine d'informations en continu France 24.


C'est faire quelque chose que vous aimez en français : faire du sport, découvrir des recettes de cuisine, suivre des comptes Instagram de décoration, chanter, danser, faire du yoga. Ce que vous voulez, tant que c'est en français!


C'est profiter de chaque opportunité pour utiliser et apprendre la langue française.

A l'épicerie, quand on commande un café, dans les transports publics, en changeant les paramètres de son téléphone ou son ordinateur, en lisant les panneaux dans la rue. A Montréal, utiliser l'anglais c'est facile mais pour vraiment apprendre le français vous devez sortir de votre zone de confort.


Et bien sûr, c'est travailler avec un prof qui vous aidera à avancer et à apprendre selon vos objectifs. Un prof francophile (et Franco Feels), bien entendu!


Comme vous avez vu, apprendre une langue c'est un écosystème : culturel, grammatical, d'information, de la vie quotidienne... Le prof est une petite partie essentielle de l'écosystème mais il n'est pas tout l'écosystème.






93 vues1 commentaire